Anne Leflaive (1899-1987) – La renaissance de la consécration des vierges

Depuis sainte Geneviève, les vierges consacrées font monter vers Dieu, du cœur du monde, le don de leur vie offerte. Mais sait-on que cette consécration fut interdite par Rome de 1927 à 1970 et qu’Anne Leflaive fut l’humble ouvrière de cette renaissance ? La petite Thérèse comparait les religieuses à « Moïse sur la montagne » (Ex 17,9) ; les vierges consacrées dans le monde seraient alors comme Josué dans la plaine pour « collaborer magnifiquement au travail divin dans la société présente. » Lire la suite
Publicités

Audrey (1983-1991) – Carmélite et missionnaire à huit ans

Une petite fille de huit ans est morte de leucémie. Fait divers pathétique, scandale ou message d’espérance ? Par sa vie et par sa foi, Audrey a témoigné de sa confiance dans les dernières paroles de notre Credo : « Je crois à la résurrection de la chair et à la vie éternelle. » Lire la suite

Robert Baden-Powell (1857-1978) – Be prepared ! « Toujours prêt ! »

Quand le général Baden-Powell rassemble en août 1907 vingt garçons de divers milieux pour un camp en plein air, il ignore qu’il vient de fonder le scoutisme. Ce mouvement rassemble aujourd’hui 28 millions de jeunes dans le monde… et 500 millions de personnes ont été scouts depuis 1907 ! Lire la suite

Bartolo Longo (1841-1926) – L’avocat de la Reine du Rosaire

De Pompéi, on connaît généralement mieux l’effroyable éruption du Vésuve qui tua vingt mille personnes en l’an 79 que le sanctuaire marial. Pourtant, à côté de la ville des morts, la nouvelle Pompéi, petite ville de province insignifiante, est aujourd’hui la cité de la Reine du Rosaire grâce à un laïc italien : Bartolo Longo. Renonçant à une brillante carrière d’avocat, il a choisi de vivre au milieu des pauvres pour donner au monde ce cadeau du Ciel : l’amour d’une Mère. Lire la suite

Charles Péguy (1873-1914) – Le fils rebelle de l’Église

Chacun de nous s’est heurté, à un moment ou un autre de son chemin vers Dieu, à la réticence, l’incompréhension ou l’opposition des siens. Ainsi en a-t-il été de Charles Péguy : pour certains, ses plus proches, il allait trop vite dans son retour au catholicisme ; d’autres lui reprochaient ses hésitations. Pourtant, sa vie fut une quête d’authenticité et il aurait pu dire, après la petite Thérèse : « Je n’ai jamais cherché que la vérité. » Lire la suite

Elisabeth Leseur (1866-1914) – Le rayonnement d’une vie ordinaire

« Elisabeth est un exemple pris dans la vie, et dans la vie de notre temps, une sorte de leçon de choses. » C’est une leçon d’amour, une leçon de joie et de foi que veut nous donner, humble et souriante, cette femme hors du commun que la vie n’a pas ménagée : bien mariée mais à un incroyant, riche mais sans enfant, terrassée par la maladie à 48 ans. Elle nous exhorte à verser, à la mesure de nos forces, dans l’océan du monde, la goutte d’eau de notre amour : « Nous ne savons pas le bien que nous faisons quand nous faisons du bien ! » Lire la suite

Faustino Pérez-Manglano (1946-1963) – « Il était tout sourire »

Plus de quarante ans se sont écoulés depuis la mort du jeune espagnol Faustino. Sa mémoire reste pourtant si vivante et si actuelle que nous souhaitons le proposer en modèle aux jeunes d’aujourd’hui. Passionné de football, de cinéma, de lecture, il a vécu intensément la grâce de son baptême : « dire oui à tout ce qui est bien. » Il a disposé d’à peine dix-sept ans, mais a vécu généreusement, sourire aux lèvres, avec un cœur d’apôtre : « Que ceux qui me voient, voient en moi le Christ. » Lire la suite

Geneviève de Gaulle Anthonioz (1920-2002) – « Résistante contre toutes les misères »

Parce qu’elle a connu la pire misère à Ravensbrück, Geneviève de Gaulle Anthonioz a pu ouvrir son cœur à toute détresse. Co-fondatrice d’ATD Quart Monde, elle nous montre que la vraie compassion, celle qui redonne à chacun sa dignité, s’enracine dans l’amour du Christ : « Celui qui aime son frère demeure dans la lumière. » (1 Jn 2,10) Lire la suite

Jacques Fesch (1930-1957) – La lumineuse liberté des enfants de Dieu

Béatifier un jeune homme guillotiné pour meurtre par la justice française ! Cette déclaration faite en 1993 par le cardinal Lustiger peut étonner, bouleverser, choquer. Mais le garçon qui subit la peine de mort en 1957 n’est pas le même Jacques Fesch que celui qui a tué un agent de police en 1954. En trois ans et demi, il a parcouru un chemin de lumière au point de pouvoir dire, comme le Christ : « Ma vie, nul ne la prend, mais c’est moi qui la donne. » (Jn 10,18) Lire la suite

Jacques Lusseyran (1924-1971) – « La lumière était en moi »

Aveugle à huit ans, Jacques Lusseyran va s’appuyer sur la lumière de la foi pour faire de ce handicap, qui ne sera jamais une infirmité, un surcroît de vie. Il entre dans la Résistance à 17 ans. Déporté à Buchenwald, il réconforte les autres prisonniers : « Lumière et joie étant très abondantes au-dedans de moi, j’en faisais couler sur eux. » Lire la suite