Les cadeaux du Ciel

Chers amis internautes,noel

Qu’aimeriez-vous recevoir cette année à Noël ? Je ne parle pas de l’incontournable course aux cadeaux qui peut, malgré son côté mercantile, devenir belle si nous demandons conseil à Joseph et à Marie pour nos différents achats. Elle peut même devenir un moment de prière. J’évoque les cadeaux du Ciel que nous allons demander en ce jour de la Nativité. Beaucoup de saints et de priants nous l’ont dit : ce jour-là, la Sainte Famille ouvre les écluses du Ciel et nous comble de bénédictions. En y réfléchissant, je me suis mise à méditer sur la confiance. Confiance que nous avons – ou pas – pour nous endormir paisiblement, sûrs de notre environnement et assurés qu’au réveil, Dieu nous « rendra notre âme », comme le dit une bénédiction juive récitée au réveil. Confiance pour notre famille. Confiance dans notre couple.

La confiance, ce cadeau fragile et inespéré, ne s’impose pas, ne se décide pas. Dans un vieux film (Mille milliards de dollars d’Henri Verneuil), le journaliste qui doit convaincre un témoin de lui transmettre son histoire lui avoue n’avoir rien d’autre à proposer que « la confiance, cet instant indéfinissable ». Mon mari et moi venons de fêter nos vingt-sept ans de mariage et cette longévité de notre couple a étonné certains de nos collègues et amis – mais pas notre famille où nous n’avons reçu que de beaux exemples de fidélité, de pardon, d’amour qui dure au-delà même de la mort. Pourtant, les crises et les disputes sont monnaie courante dans notre quotidien conjugal. Ma confiance a été éprouvée, non dans les grandes choses comme la fidélité, mais dans les petites choses de la vie courante, ce qui est peut-être encore plus difficile à vivre au jour le jour. Je n’ai pas donné ma confiance à mon mari une fois pour toutes, il y a vingt-sept ans. Je la donne à tout moment, elle se fragilise à chaque dispute et me revient fortifiée à chaque réconciliation.

La confiance, ce cadeau qui nous permet d’avancer, de déplacer les montagnes, de traverser les épreuves en gardant une étincelle de joie au cœur, demandez-la en cet Avent, chers amis lecteurs. Elle illuminera votre regard sur vos proches, sur les situations que vous affrontez… et sur vous-même. La confiance, après tout, si c’était la présence en nous de Dieu devenu « si petit » pour que nous n’ayons plus peur de lui, comme nous le dit Thérèse ? Recevons la confiance et tout le reste de nos cadeaux nous comblera de joie par surcroît.

Bel Avent… belle avancée vers Noël ! Que la grâce de Noël habite vos coeurs !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s