L’Athlète de Dieu, le bienheureux Jean-Paul II

L’Athlète de Dieu, le bienheureux Jean-Paul II
La vie de ce grand Pape du XXe siècle

« Nous avons un pape qui a pris le nom de Jean-Paul II. » Ces mots résonnent sur la place Saint-Pierre le 16 octobre 1978. Vingt-six ans plus tard, le 2 avril 2001, sur cette même place s’élève une clameur : Santo subito, « saint tout de suite » ! Jean-Paul II est mort et le monde entier garde de lui l’image d’un infatigable voyageur, d’un athlète brisé, d’un homme de paix… d’un saint.

Ce livre nous fait entrer dans l’intimité de ce grand pape : nous le voyons naître et grandir, enfant de Pologne que les épreuves n’ont pas épargné dès l’âge de neuf ans. Nous le suivons pas à pas sur ce chemin qui le mène jusqu’à Rome. Devenu pape, nous le voyons partir à la rencontre de tous les peuples, de toutes les églises, il aurait passé le seuil de chaque maison s’il l’avait pu ! Nous le voyons, dans sa vie quotidienne, porter dans une prière presque continuelle le lourd fardeau de sa mission universelle. Nous le voyons enfin souffrir et mourir.

Ce qui nous frappe dans la vie de Jean-Paul II est son grand amour pour les jeunes ; il l’a dit au début de son pontificat : « J’aime être l’ami des jeunes », il l’a redit à la fin : « Je vais avoir du mal à mourir, l’enthousiasme des jeunes prolonge ma vie » et ses derniers mots leur sont adressés : « Je vous ai cherchés et maintenant, vous êtes venus à moi et je vous en remercie. » L’Église l’ayant proclamé bienheureux le 1er mai 2011, nous pouvons prier Jean-Paul II pour nos enfants et confier tous les jeunes à sa puissante intercession.
Cet article vous a été proposé par : odile

« L’athlète de Dieu » est publié aux éditions Téqui, collection Sentinelles, n° 32.

Acheter

Publicités